Search
Generic filters

By Grégory Piérard
Published on 11 june 2021

Un grand spectacle de Luc Petit dans le Parc Louise-Marie du 16 au 25 juillet.

Dans l’espace-temps d’une nuit magique, entrez dans la folle sarabande qu’ont imaginée pour vous le metteur en scène Luc Petit et son équipe des Nocturnales. Un moment hors du temps, alliant histoire, folklore et traditions haut perchées des échasseurs, le tout renouvelé par une mise en scène contemporaine et inédite. Danseurs, acrobates, jongleurs et artistes hanteront la cathédrale de verdure du parc Louise-Marie. Cet été, entrez dans la légende avec Les Folkloriales ! “Chaque soir, du 16 au 25 juillet, nous accueillerons le public à 21h30 et 22h30”, confient le bourgmestre Maxime Prévot et Anne Barzin, Échevine Développement touristique en charge des fêtes. “Les spectateurs pourront entrer via les Remparts de la Vierge. Les mesures sanitaires seront appliquées en fonction des directives au moment de l’événement.”

L’asbl Les Nocturnales est devenue un opérateur important dans la conception, la création et la production de spectacles valorisant le Patrimoine. L’originalité du concept est sa possibilité d’y intégrer un véritable mouvement citoyen en faisant appel aux musiciens, artistes, acteurs locaux ainsi qu’aux groupements folkloriques par la mise en place d’ateliers qui permettent de développer des talents mais aussi de tisser des liens. À Namur, La Frairie Royale des Masuis&Cotelis jambois, les Géants namurois, la Société Royale Moncrabeau “Les 40 Molons”, la Société Royale les Disciples de St-Hubert de Namur, la Compagnie St-Berthuin des Zouaves de Malonne, les Alfers namurois, les Échasseurs namurois, Les Jolies Notes, la Compagnie de la Mante Belge, les Artilleurs de la Citadelle de Namur et Pyronix seront associés à l’événement.

Depuis 2018, l’asbl met en scène Les Fééries de Beloeil dans le parc du Château, événement qui rassemble entre 10 et 15 000 personnes chaque année. “Les contraintes du confinement nous avaient obligés d’annuler la dernière édition estivale”, explique Luc Petit. “Et dernièrement nous avons dû renoncer à la version hivernale de ces Féeries mais également à la tournée bien connue de Noël des Cathédrales.” La saison d’été a été mise à profit pour rebondir, imaginer, concevoir, produire et réussir, avec le soutien de la ville de Tournai : “Tournai d’été”. C’est ce succès qui a inspiré l’idée de L’Eté en Tournée. “Notre projet associera à nouveau l’histoire, le folklore et les traditions. Notre intention est justement de puiser dans les racines de chaque lieu que nous investirons pour en mettre en scène les grands moments traditionnels du calendrier d’une ville, de ses troupes associatives, de ses artistes locaux. La mémoire collective se partage à nouveau, boostée par les technologies et les disciplines artistiques les plus modernes. Le dragon s’incarne en cracheur de feu, les géants dansent sur du hard rock, les anges dansent en funambules, des projections mapping ressuscitent les hauts faits de l’histoire de la cité, la partition lumineuse étincelle, le public frissonne.” En bref, une grande réconciliation de la population avec son espace public, ses traditions et sa gouaille après des mois de confinement.

PRESS

LA DH

DATE

06.11.2021

SHARE THIS: